Rechercher
  • Moreau Lathus

Découverte du chantier au Lycée Polyvalent Nelson Mandela à Poitiers

Mis à jour : mars 17

Vendredi 12 Mars a eu lieu la visite d'une classe d'élèves de 2e du Lycée Polyvalent Nelson Mandela sur le chantier de l'extension de l'établissement. L'occasion pour ces élèves en formation sur les métiers de l'architecture de découvrir les coulisses d'un chantier qu'ils connaissent bien, de l'extérieur.


C'est à quelques mètres de leur établissement que l'architecte du projet, Cyril Breton de Studio ITA, a accueilli les élèves ainsi que les professeurs venus découvrir le chantier et son organisation. La visite, prévue de longue date et encadrée par l'équipe enseignante ainsi que l'entreprise de gros-œuvre Moreau Lathus, s'est déroulée dans le cadre des mesures de sécurité du chantier et du protocole sanitaire actuel (chaque élèves et intervenant ayant prévu leur EPI et le matériel de protection sanitaire).


Le nouveau bâtiment en question est donc une extension du lycée et plus particulièrement le nouvel atelier de peinture où sont destinées les formations Bac Pro et CAP peinture ainsi que les brevets des métiers d'art.


Les élèves ont pu suivre l'architecte pendant plus de 2 heures pour une visite guidée au cœur même du chantier, commençant par le bungalow de chantier où se déroule habituellement les réunions entre les différents intervenants. L'architecte leur a d'abord expliqué l'implantation du bâtiment, ainsi que la genèse du projet.


Ledit projet se veut quant à lui pédagogique et intelligent dans sa réalisation et son utilité future. La partie centrale du bâtiment est un plateau mobile complètement modulable pouvant s'adapter et répondre ainsi à de potentiels changements des besoins pédagogiques de formations. Autour de ce volume s'articulent les autres éléments indispensables à la vie d'un bâtiment de formation : des vestiaires, de plus petits ateliers, des cabines de peintures individuelles, etc...


L'architecte explique pourquoi une esthétique squelettique a été voulu pour ce projet. Les réseaux apparents, ainsi que la maçonnerie livrée de la façon la plus "brute" possible, avec des acier apparents, permettront aux élèves de comprendre et de voir les phases de travaux et l’architecture du bâtiment, tous les jours.


Au cours de la visite, ils ont donc pu découvrir le bâtiment dans son ensemble y compris le sous-sol où se trouvera la machinerie du bâtiment (notamment la soufflerie). Ils ont pu également assister à l'assemblage d'une banche après avoir vu le ferraillage à l'intérieur. L'occasion pour eux de comprendre et visualiser la théorie, le tout, expliqué en direct par l'architecte et l'équipe enseignante.


En fin de visite, une série de questions-réponses a eu lieu de retour à le bungalow de chantier. Les élèves ont pu poser un ensemble de questions prévues en amont de la visite mais aussi des questions plus spontanées. L'une d'entre elle menant l'architecte à expliquer ce qu'il préférait dans son métier. Il leur a donc expliqué : 'La chose que je préfère dans mon métier, c'est aussi ce qui le rend le plus compliqué. C'est-à-dire, le fait de devoir réaliser le maximum avec le minimum. La dimension économique d'un projet de construction, pouvant répondre au maximum de besoins avec un minimum de moyens."


Là encore, il a illustré ses propos avec le cas concret du projet d'extension qui s'inscrit dans un contexte complexe de durabilité de l'investissement. Ainsi, les élèves ont pu comprendre et être sensibilisés aux challenges que rencontre les professionnels de l'architecture au quotidien.


Cette visite aura donc permis aux élèves d'avoir un regard plus complet et clair sur le déroulement d'un chantier et la conduite d'un projet architectural. Le début, nous l'espérons tous, de grandes carrières dans le secteur passionnant de la construction.